Le sexe: un sujet tabou en Afrique

Un enfant naif
l’enfant a le droit de tout connaître sur sa sexualité et son sex

choqué je fus, quand j’ai été témoin de la correction qu’était affligée à un petit enfant qui avait seulement prononcé le mot « penis » dans sa langue maternelle

Dans certaines communautés africaines ,l’usage du nom des sexes est formellement interdit. et pour les enfants c’est erriger en tabou des fois même les enfants sont sévèrement punis du fait d’avoir seulement prononcé le mot « penis » certaines familles considèrent les enfants qui font l’usage fréquent de ces mots comme « des bordels » et selon la plupart des cultures africaines, la seule manière de remettre ces enfants sur la bonne voie, est de leurs affligé des corrections corporelles . En effet, ce que ces sociétés ne savent pas,c’est  que les enfants suivant leurs processus de développement ,sont sujet à des transformations psychiques et psychologiques, cela les emmène à essayer leur sens et leur habileté à agir avec leur entourage y compris leur propres corps. pour se faire ils doivent assimilés la langue de leur entourage. Les enfants pour la plupart apprennent par la répétition,ce qui signifie qu’ils doivent répéter ou refaire en fait tout ce qu’ils voient ou entendent; ainsi nous verrons des enfants à un certains âges s’amuser avec des ustensiles de cuisine ou des matériaux de fortune ,soit disant qu’ils cuisinent; ce n’est pas leurs imaginations ,mais une reproduction concrète de l’activité de leur maman dans le foyer conjugal. alors la sexualité étant une période qui dure toute la vie, commence chez l’enfant depuis l’étape embryonnaire et ce manifeste à la naissance par la succion des doigts,suivi par l’attouchement des selles et de l’appareil genital enfin la prononciation de certains mots,qu’ils écoutent dans leur environnement. alors un enfant qui dit penis ou vagin ,a sûrement écouté le mot d’une personne âgée et a entamé le processus d’apprentissage de ce mot. 

alors comment agir à l’égard de cette réalité?

sensibilisation et distribution de préservatifs à la foire universitaire de Lomé

le seul outil capable d’éradiquer les contraintes sociales liées au sex dans les sociétés africaine est »L’ESC: education sexuel complete ».Les expériences ont montrés qu’en Afrique la population est mal informé sur les questions d’éducation sexuel. la plus part pense que l’éducation sexuel détériore les moeurs et entraîne l’activité sexuel prématuré chez les adolescents et jeunes. A cet effet l’éducation sexuel devient un domaine très sensible à manipuler par les pairs éducateurs, qui sont ainsi contraints par moment de déformer si non,transformer le message pour pouvoir le faire passé. Les organisations comme (  IPPF ,AGIR,INTRAHEALTH) et plein d’autre par le monde milite nuit et jour au côté des jeune et des familles en afrique et partout ailleurs dans le monde pour que L’ESC soit vulgarisé et que la bonne information soit à la portée de toutes les populations. Ainsi au Togo en particulier le besoin apporter une éducation sexuel complète se fait sentir, ainsi L’ATBEF  pionnière de L’ESC au Togo et d’autres associations ne ménage d’aucun effort pour être au service de la population. l’aile jeune de cette même associations ce fait violence à tout moment, à tout occasion pour apporter l’information adéquat à leurs frères à travers des sensibilisation des offres de services conviviaux et des conseils.

Le vih sida
discussion avec les élèves dans une école.sujet: que faut il savoir sur les ist vih sida

pour arriver à un Afrique ou les discussions concernant le sex ou la sexualité ne seront plus tabou, il y a beaucoup à faire. Les jeunes sont déjà conscient de la situation et oeuvrent déjà pour l’atteinte de cette objectif par divers moyen et bien sûr à la mesure de leurs capacités.

les jeunes ambassadeur SRPFtogo les ambassadeurs de L’ESC

pour l’effectivité des actions et l’atteinte des résultats visé les jeunes ont besoin d’appui et de suivi de toutes les organisation civiles et en particulier des bailleurs,pour que ces informations atteignent les coins les plus reculer.

renforcement de capacite des jeunes,parrainé par Rosci et etrilab

SaveSaveSaveSave

SaveSave

9 commentaires sur “Le sexe: un sujet tabou en Afrique

  1. Merci beaucoup pour ce brillant article, la question au centre de la SSRAJ reste et demeure au sujet tabou du sexe en Afrique voilà pourquoi le défi doit être relevé et seuls nous jeunes déjà informés pourrons sortir nos pairs de cette ornière à travers l’éducation complète à la sexualité (ECS) qui d’ailleurs est méconnue par un bon nombre de jeunes acteurs engagés dans la promotion de la SSRAJ.
    Merci pour votre boulot. Seulement j’ai constaté énormément de fautes dans la rédaction, chose à bannir sinon qu’une incrédibililé de l’article.

  2. Je vous jette mes fleurs. Je tiens à vous félicité pour la rédaction de cet article. Oui on se souvient de notre enfance et de notre adolescence, période à laquelle ,notre liberté d’expression a été bafouée mais qu’à cela ne tienne,nous espérons que les parents comprendront la leçon puis essayeront d’y remédier. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.