Promiscuité et Inceste

Promiscuite et inceste

Au Togo, plus de la moitié des ménages vivent en promiscuité. Soit une petite famille de 5 personnes ( Père, Mère et 3 enfants) se retrouve très facilement dans une pièce de 4 mètres carrés au plus. On vit tous sous un toit où le salon est en même temps la chambre à coucher, et où l’intimité devient un luxe.

Cette situation due aux conditions économiques précaires des parents entraîne des cas de vie sexuelle inadéquate et des abus vis-à-vis des adolescents. Le cas le plus répandu est l’inceste.

Inceste: relations sexuelles entre les membres d’une même famille

En effet, la promiscuité est telle que les membres d’une même famille se retrouvent les uns sur les autres, avec de fréquents cas d’incestes. C’est le cas de le dire. Le père a vite fait d’abuser de sa fille ou de sa nièce. Le frère pratique régulièrement des attouchements forcés sur sa sœur ou sa cousine. Le beau-père n’a aucun scrupule à violer la fille de sa femme. Le mari n’hésite pas à plaquer à terre la jeune bonne à tout faire.

Enfermées entre quatre murs, les jeunes particulièrement les fillettes et adolescentes n’ont aucune échappatoire. La proximité corporelle fait d’elles des proies faciles. Dans une situation de dépendance ou d’ignorance, elles se résignent à subir les assauts de leur bourreau, persuadées que survivre dans une pièce exigüe est mieux que d’être exclues et de finir à la rue. Plus le temps passe et plus le défaut d’espace accentue le préjudice physique et psychique des victimes.

Souffrant le martyr en silence et ne pouvant pas se confier par peur de représailles, elles sont seules avec leur traumatisme. Elles constatent à regret la complicité coupable et la tolérance obscène de celles et ceux qui dorment dans la même pièce mais qui n’ont pas le courage de s’insurger contre ce qu’ils voient, entendent ou soupçonnent. Il ne faut pas négliger le fait qu’au final, les victimes risquent une grossesse non désirée ou une maladie sexuellement transmissible. Certaines d’entre elles, lassées de leur damnation éternelle et recroquevillées dans la misère anonyme, finissent par sombrer dans la dépression, la folie, l’alcool, la drogue et le suicide.

En résumé, il est urgent et primordial de prendre en compte la sécurité de l’adolescent surtout de la jeune fille en matière de sexualité car une jeune fille traumatisée par un cas de viol  subit de la part de son papa ou d’un membre de sa famille, ne sera ni une bonne mère ni une bonne épouse. De surcroît, elle ne pourra pas contribuer valablement au développement de sa nation. Il est donc indispensable si l’on veut lutter efficacement contre ces plaies de la société  de sensibiliser les parents afin qu’ils prennent leurs responsabilité pour mieux s’impliquer dans l’éducation sexuelle de leurs enfants afin d’éradiquer le phénomène de promiscuité et d’inceste, qui demeure des maux qui minent la société africaine.

SaveSave

3 commentaires sur “Promiscuité et Inceste

  1. Bonjour cher ami. J ai lu ton article et c est très bien. Sauf qu a la fin il faut prévoir des actions qui peuvent aider ceux ou celles qui sont dans le cas. Comment les aider en tant que jeune engagé dans cette lutte. Merci. Après on va le mettre sur notre plateforme JA SR/PF. Merci et félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.