A qui la faute?

Oui je sais ,vous devez vous demander «c’est quelle faute encore ? » depuis un mois déjà la bonne dame de notre quartier ne cesse de se lamenter sur le sort de sa pauvre fille de 14 ans qui doit maintenant se déplacer en  fauteuil roulant parce qu’elle a eu un bébé assez tôt ,la belle RAFIA qui était promise à un bel avenir à cause de son intelligence sans égale doit maintenant porter des couches toute sa vie parce qu’elle traine une fistule obstétricale parce qu’elle a été marié de force et a eu un enfant très tôt ;ces exemples ne sont qu’une infime partie de <<l’Ice berg >>  que constitue tous les maux dont souffre les jeunes et adolescents qui ont eu le malheur de concevoir précocement leur premier bébé.

Alors à qui la faute dans cet malheur qui persécute la vie des jeunes nuits et jour ?

Hors mis le viol, les abus et l’ignorance. Le phénomène qui perdure et traine avec lui ce mal est le mariage forcé, certains parents pense que mariées leurs filles assez tôt est un moyen pour s’assurer qu’elle ne tombe dans une vie de débauche ou qu’elle ne contracte une grossesse non désirée. Sous d’autre cieux la devise est << une fille vaut de l’or surtout quand elle est vierge>>    ainsi des parent insoucieux de l’avenir de leurs jeunes filles vont les offrir en mariage au plus offrant, en effet  les jeunes filles qui ne sont même pas encore prête pour une vie au foyer ce verrons du jour au lendemain trainant des grossesses précoces à risques, en plus, force est de constater que la plus part de ces grossesses est sans suivie médical.

J’accuse le mariage forcé, les parents avides, les violeurs et les jeunes en quêtes de gain facile. J’invite enfin toute les couches de la population et de la société à prendre au sérieux et à respecter la santé de la jeune fille, parce qu’enfin de compte nous jouissons tous des mêmes droits.

 

3 commentaires sur “A qui la faute?

  1. Ce parent donnera sans doute sa raison qui est valable à ses yeux… Il justifiera certainement cette raison. Et ne trouvera nulle autre raison pour se remettre en cause. Mais je peux le comprendre. Pourtant je ne vais pas lui donner raison.

    Avant, cela se faisait, aujourd’hui tout le monde est conscient du mal que cela peut engendrer…

    Avant on n’avait pas le choix. Aujourd’hui on a toujours un choix…on a le choix entre l’avenir de sa jeune fille et son bonheur personnel. Le choix entre la souffrance de sa fille et le soulagement temporaire d’un poids.

    Mariez précocement votre fille, vous n’êtes pas pour autant dégagé de votre responsabilité de parent. Elle doit apprendre à être femme avant d’être mère épanouie.

    Je vous encourage parent à y réfléchir deux fois… Pour votre fille que vous aimez tant !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.